Semis directs

Semis directs: op√©ration culturale qui consiste √† semer les graines directement dans la terre o√Ļ elles seront cultiv√©es.

On croit souvent que les semis directs sont l’option facile par rapport aux semis int√©rieurs. Il y a, en r√©alit√©, des avantages et inconv√©nients aux semis directs: il est vrai qu’√† l’ext√©rieur, M√®re Nature r√©gule plusieurs param√®tres toute seule. Expos√©es aux √©l√©ments de la nature, nos petites graines et plantules sont moins prot√©g√©es, leur taux de germination est habituellement moindre et elles risquent d’√™tre consomm√©es par les animaux et les insectes, mais les survivantes sont g√©n√©ralement plus robustes. Enfin, on peut en d√©marrer plus, mais les op√©rations d’√©claircissage ne sont pas aussi confortables qu’√† l’int√©rieur.

Semis directs ou intérieurs: choisir la bonne stratégie

Est-ce alors juste une question de pr√©f√©rence personnelle? Non, il y a des situations o√Ļ un type de semis est clairement plus avantageux.

On préfère souvent les semis directs:

  • Pour les plantes qui sont sensibles √† la transplantation
  • Quand les quantit√©s cultiv√©es sont trop importantes pour notre capacit√© d’h√©bergement int√©rieur (exemple: champs fleuris)
  • Si on veut laisser dame Nature faire la stratification (en semant √† l’automne)
  • Si on veut semer plus et s’investir moins au niveau des soins

√Ä l’inverse, on pr√©f√®re les semis int√©rieurs

  • S’il faut allonger la saison pour avoir une / des r√©colte(s) ou floraison(s)
  • Si on veut produire des l√©gumes ¬ę¬†primeur¬†¬Ľ
  • Pour prot√©ger les tendres plantules des voraces limaces ou de la ponte de certaines mouches
  • Afin prendre un pas d’avance sur les plantes adventices
  • Pour le plaisir de pouponner nos semis
  • Si on utilise des paillis naturels, transplanter des plantules permet d’installer imm√©diatement le paillis et ainsi de pr√©venir l’ensemencement de plantes adventices
astuces

tisane et jardin vous guide dans le choix de la strat√©gie d’implantation

Bien qu’il n’y ait pas de v√©rit√© universelle, pour certaines cultures il y a parfois des choix plus avantageux.

Lorsqu’une option n’est r√©ellement pas id√©ale

Si nous croyons que l’un des choix n’est vraiment pas recommand√© (par exemple: d√©marrer des carottes √† partir de semis int√©rieurs), alors nous ne l’offrirons tout simplement pas comme strat√©gie d’implantation possible.

Si une option est plus avantageuse que l’autre

Dans le d√©tail de la t√Ęche, nous ajoutons fr√©quemment des notes pour vous permettre de mieux choisir entre semis directs ou int√©rieurs.

Exemple de commentaire pour le semis du coquelicot

Si un choix ne convient pas à la longueur de votre saison de culture

Si le choix est en r√©alit√© en fonction de la longueur de votre saison (par exemple: faire des choux-fleurs en semis direct au Lac-Saint-Jean), tisane et jardin gardera vos choix, mais au calendrier on ne pourra pas montrer de r√©colte, et au niveau du semis vous verrez un ¬ę¬†!¬†¬Ľ pour vous avertir de probl√®mes √©ventuels au moment du semis.

Préparer la terre avant de faire les semis directs

Bien pr√©parer la parcelle dans laquelle vous ferez vos semis est une √©tape d√©cisive sur votre succ√®s. La premi√®re chose √† faire est de v√©rifier les conditions optimales d’une plante et de d√©terminer si des amendements seront n√©cessaires. Pour ce faire, vous pouvez regarder les informations sur le sachet de graines, mais malheureusement celles-ci sont souvent incompl√®tes et vous devrez chercher davantage si vous ne connaissez pas la plante en question.

astuces

Utilisez les fiches plantes de tisane et jardin pour conna√ģtre les conditions id√©ales de culture

Les fiches plantes sont accessibles √† partir du site et de l’application

Tout le monde a acc√®s aux fiches plantes, il n’est pas n√©cessaire d’avoir un compte chez tisane et jardin. Cependant, les utilisateurs de l’application ont acc√®s aux fiches de leur jardin en un seul clic.

  • √Ä partir du site, appuyez sur le mot ¬ę¬†fiche plante¬†¬Ľ
  • Depuis l’application, appuyez sur l’ic√īne ¬ę¬†Fiche compl√®te¬†¬Ľ.

Pour aller plus loin dans l’optimisation de l’emplacement de vos plantes

L’article Optimisez votre plan de potager selon vos ressources et vos envies vous aidera √† trouver le parfait endroit pour votre plante.

Id√©alement, on choisit des plantes qui seront heureuses dans les conditions naturelles que votre terrain offre. C’est le secret pour avoir facilement des jardins resplendissants. Je compte bien √©crire prochainement un article sur la fa√ßon d’amender son terrain pour s’approcher des conditions de culture des plantes que l’on veut avoir. Pour l’instant, consid√©rons que les conditions naturelles de votre terrain sont proches de celles que vos plantes demandent.

Les étapes pour préparer une surface avant de faire ses semis directs

  • D√©sherber ou sarcler: s’il y a des adventices qui occupent l’espace, il faut les retirer. Les adventices survivent souvent √† l’enfouissage et alors leurs racines seront plus profondes et plus difficiles √† enlever, ce qu’on veut √©viter. S’il s’agit d’engrais vert ou de plantes non envahissantes, on peut les faucher et les enfouir
  • D√©compacter et a√©rer la terre, par exemple avec une grelinette, ou une fourche √† b√©cher. Si le sol est argileux, on peut profiter de cette √©tape pour enfouir (√† la profondeur de la grelinette ou d’une fourche √† b√™cher) une partie du vieux paillis, ce qui contribuera √† enrichir et d√©compacter durablement la terre
  • Amender la terre, par exemple en ajoutant du compost en surface
  • Biner la terre. On brise la cro√Ľte de surface et on m√©lange les mati√®res organiques √† la terre arable de surface
  • √Čgaliser la terre. Selon la grandeur de la surface, on peut utiliser un r√Ęteau; sur les petites surfaces, je fais cette √©tape avec des mouvements circulaires de mes mains

Quelques définitions

D√©sherbage : op√©ration culturale qui consiste √† enlever les plantes non d√©sir√©es. Le d√©sherbage peut se faire √† la main, avec un sarcloir, une b√™che, une binette, un arrache mauvaise herbe ou un d√©sherbeur thermique. Pour les plantes √† racines profondes, je privil√©gie l’arrache-mauvaise herbe et le sarcloir. L’op√©ration consiste alors √† d√©raciner la plante adventice en essayant de retirer compl√®tement la racine.

Sarclage : technique de d√©sherbage qui consiste √† couper √† l’aide d’un sarcloir, d’une b√™che ou d’une binette, les jeunes plants au niveau du collet. Le sarclage en remuant le sol en surface cr√©e un binage.

Binage : op√©ration culturale qui consiste √† remuer le sol en surface en utilisant une griffe √† trois dents ou une binette. Le binage ass√®che les graines des plantes adventices et les emp√™che de germer. Le binage est fortement recommand√©, voire essentiel pour les personnes qui ne paillent pas leur terre. Il faut alors le faire toutes les 2 semaines, par temps ensoleill√© et sec. Il faut faire attention de ne pas endommager nos plantes, que ce soient les parties a√©riennes ou souterraines. En plus du bel aspect esth√©tique qu’il donne √† la terre, le binage apporte les avantages suivants:

  • R√©duit les pertes d’eau par ruissellement
  • R√©duit les pertes d’eau par √©vaporation
  • Oxyg√®ne le sol
  • Stimule l’activit√© microbienne
  • Lib√®re des √©l√©ments nutritifs
Crédit photo: Lee Valley

La technique du faux semis (contre les mauvaises herbes)

Faux semis : op√©ration culturale qui consiste √† pr√©parer le sol comme si on allait faire un semis direct ou une transplantation, sans toutefois le faire, afin d’offrir les conditions propices √† la pousse des mauvaises herbes. Puis, lorsque ces derni√®res ont germ√© quelques jours plus tard et se trouvent au stade ¬ęfil blanc¬Ľ, c’est-√†-dire qu’elles n’ont que quelques centim√®tres et que leur tige est blanche, on les tue en passant la houe. Comme dirait la Reine de coeur dans Alice aux pays des merveilles : ¬ę Qu’on leur tranche la t√™te ! ¬Ľ

C’est une technique qui s’utilise pour n’importe quelle culture, mais surtout pour celles qui sont difficiles √† d√©sherber une fois implant√©es. Je parle ici des carottes, des oignons, de l’ail, des radis, etc.
C’est tr√®s efficace pour r√©duire rapidement la banque de graines dormant dans votre sol, n’attendant que l’opportunit√© de pousser et vous donner du fil √† retordre.

N.B. TR√ąS IMPORTANT ! Si vous faites le faux semis, suivez toutes les √©tapes d’avant la transplantation SAUF la fertilisation. Vous ne voulez surtout pas leur donner les bons nutriments r√©serv√©s √† vos plantes.

Différentes méthodes pour vos semis directs

À la volée

Semis à la volée
Le Semeur par Jean-François Millet

Le semis √† la vol√©e √©voque l’image assez romantique du semeur qui lance les graines √† la vol√©e. Cette technique est particuli√®rement adapt√©e aux fines graines que l’on veut semer sur une large surface: gazon, avoine, m√©lange de graines destin√© √† couvrir al√©atoirement de larges surfaces.

C’est une technique qui permet de semer rapidement de larges quantit√©s. Comme on s√®me beaucoup, ce n’est pas tr√®s grave si le taux de germination est moindre qu’avec des techniques plus contr√īl√©es. Le d√©fi est d’avoir une densit√© r√©guli√®re de graines et d’enterrer les graines qui le demandent.

La technique de semis à la volée

Semis √† l’aide d’une √©pandeuse

Je me rappelle avoir vu ma grand-m√®re bien ma√ģtriser cette technique: son mouvement √©tait circulaire, et l’envoi de graines r√©gulier tout au long du mouvement afin d’avoir une concentration √©gale sur toute la surface. Pour ceux qui ne ma√ģtrisent pas la technique, on voit parfois l’usage d’un semoir aussi appel√© √©pandeur √† engrais, notamment pour les semis de gazon. Si vous semez √† la vol√©e de tr√®s petites graines, pour √©viter une trop grande densit√© de celles-ci il convient de les m√©langer avec du sable (ou un autre substrat dont les grains ont environ le m√™me volume que les graines √† semer). Ainsi, dans une poign√©e de m√©lange graine/sable on aura une quantit√© moindre de graines par lancer.

Exception faite des graines qui ont besoin de lumi√®re pour germer et doivent √™tre plac√©es en surface, pour am√©liorer la germination de nos graines sem√©es √† la vol√©e, il convient de les enterrer selon la profondeur id√©ale d√©crite sur le sachet de graines, ou dans la fiche plante de tisane et jardin. Il y a plusieurs fa√ßons d’y parvenir. On peut ajouter une fine couche de terre, par exemple en la passant √† travers un tamis au-dessus de la surface ensemenc√©e. On peut aussi passer le r√Ęteau ou tra√ģner une cha√ģne sur la surface pour enterrer une partie des graines.

Boulette de graines

Bombe de graines
Fabrication de boulettes de graines. Crédit photo: Sara Dent

Une variante de l’ensemencement √† la vol√©e est la m√©thode de la boulette de graines ou bombe de graines, technique aujourd’hui promulgu√©e par les gu√©rillas jardini√®res pour favoriser la biodiversit√© dans des milieux o√Ļ la culture est difficile et pour v√©g√©taliser les espaces urbains. Cette technique n’est toutefois pas nouvelle, elle existe depuis l’antiquit√©.

On fabrique des ¬ę¬†bombes de graines¬†¬Ľ en m√©langeant les graines √† du terreau, du compost et de l’argile, qui une fois mouill√©e aidera √† b√Ętir une boule qui maintiendra tous les ingr√©dients ensemble. Il suffit de lancer notre bombe sur le terrain et de laisser la nature s’occuper de cultiver nos graines.

Semis directs faits √† profondeur contr√īl√©e

Afin d’obtenir un meilleur taux de germination, on opte pour faire un trou avant de semer. Ceci nous permet de contr√īler la profondeur de la graine. Cela fait plus de cinq si√®cles que l’on d√©veloppe des outils pour rendre les semis les plus efficaces possibles. Cela dit, la m√©thodologie de base reste toujours la m√™me:

  1. Creuser un trou ou un sillon
  2. Déposer la graine
  3. Recouvrir

Outils pour aider √† l’ensemencement

Il est tout √† fait possible de semer les plants avec seulement ses mains, mais les outils nous facilitent la vie et sont parfois garants d’une meilleure r√©p√©titivit√© (m√™me distance, m√™me profondeur pour le rang entier). Le choix d’outil est g√©n√©ralement fait en fonction du volume de semis √† faire.

Le saviez-vous? Les premiers semoirs remontent à la Mésopotamie, puis à la Chine; en Europe, on les découvre au XVIe siècle et on les popularise au XVIIIe siècle.

Diff√©rents outils permettent d’augmenter l’efficacit√© des semis directs

Utilisation de guide (pochoir, b√Ęton, corde)

Pour les petits jardiniers qui travaillent de fa√ßon manuelle, il est utile d’utiliser des guides pour faire les semis √† distance r√©guli√®re… Voici quelques id√©es:

  • Utiliser un pochoir. On peut acheter des pochoirs universels, ou encore les fabriquer. On peut le faire √† l’aide d’une planche, ou encore utiliser un g√©otextile qui restera en place pour servir de paillis par la suite. Il suffit de faire des trous dans le pochoir √† la distance requise pour notre culture.
  • Utiliser le coin d’une planche de bois √† 45 degr√©s pour creuser le sillon
  • Utiliser une corde avec des marqueurs √† espacement r√©gulier. On tend la corde √† quelques cm de la terre pour indiquer o√Ļ planter
  • Utiliser un r√Ęteau auquel on allonge certaines griffes selon l’espacement d√©sir√©
  • Utiliser des graines dispos√©es sur un ruban; on peut acheter les graines sur des rubans d√©j√† pr√©par√©s, ou encore fabriquer ses propres rubans

Semis en poquet

Poquet: petit trou dans lequel on s√®me plusieurs graines. C’est une technique que l’on utilise g√©n√©ralement avec les graines qui ont un taux de germination plut√īt faible.

Les conditions idéales pour faire des semis directs

L’humidit√©

Pour nos semis, on √©vite la terre d√©tremp√©e ainsi que la terre compl√®tement s√®che. Le plus simple pour d√©terminer si on a le bon niveau d’humidit√© est de prendre une poign√©e de terre dans la main: si l’eau coule, la terre est trop mouill√©e (si c’est une situation r√©currente, il faut penser √† am√©liorer le drainage). Si, au contraire, de la poussi√®re de terre file entre les doigts, elle est trop s√®che et il faut arroser avant de semer. Dans un monde id√©al, la poign√©e de terre reste compress√©e lorsqu’on ouvre la main, mais se d√©fait facilement lorsqu’on commence √† bouger.

La température de la terre

Chaque ann√©e est diff√©rente. Par exemple, cette ann√©e mon tussilage a deux semaines de retard par rapport √† l’ann√©e derni√®re. Le logiciel tisane et jardin propose des dates de semis en fonction de la temp√©rature moyenne. La temp√©rature de la terre joue un grand r√īle sur le taux de germination et le temps de maturation. Id√©alement, on mesure la temp√©rature du sol avant de semer. Pour ce faire on peut utiliser un g√©othermom√®tre. On peut aussi observer la nature: avant que le gazon ne verdisse, on se limite au panais, √† l’oignon, √† l’ail et aux semis automnaux qu’on aurait oubli√© de faire.

On ne gagne pas vraiment de temps √† faire ses semis plus t√īt. Si la terre est trop froide pour la graine, celle-ci va attendre avant de germer. Par exemple, l’√©pinard prend trois semaines √† germer lorsque le sol est √† 4¬įC, alors qu’il germe en 1 semaine si le sol a une temp√©rature de 16¬įC.

Les jardiniers press√©s vont acc√©l√©rer le r√©chauffement du sol en mettant des g√©otextiles ou encore des plastiques pour cr√©er un effet de serre. Recherchez des solutions p√©rennes que vous pourrez r√©utiliser d’ann√©e en ann√©e.

Soins après les semis directs

Arroser

Les nouveaux semis auront besoin d’arrosages l√©gers et fr√©quents.

Arrosage l√©ger: Choisissez au d√©part des arrosages d√©licats (une fine pluie ou bruine), afin d’√©viter de d√©placer votre arrangement.

Arrosage fr√©quent: vos plantules ont des racines minuscules. Une grosse s√©cheresse d’une journ√©e peut √™tre suffisante √† tuer votre plant. Par contre, cr√©er de l√©gers manques encouragera la plantule √† d√©velopper un syst√®me racinaire puissant et efficace.

astuces

Astuce : utilisez une feuille de papier journal pour arroser vos nouveaux semis

Les avantages √† couvrir les nouveaux semis d’une feuille de papier journal avant de les arroser

  • Le papier va rapidement se d√©composer et enrichir d’azote votre terre
  • L’eau passera lentement √† travers la feuille, maintenant un bon taux d’humidit√©
  • La feuille prot√©gera les graines des jets d’eau qui peuvent les d√©placer
  • Les graines seront moins accessibles pour les oiseaux

Technique

Utiliser 1 seule épaisseur de papier journal. Le papier ne doit pas être glacé. On peut le fixer en utilisant des piquets (par exemple ceux utilisés pour le géotextile), ou encore de la terre aux extrémités. Arroser les semis.

Ne pas utiliser cette technique pour les graines à semer en surface. En effet, ces graines ont besoin de lumière pour germer et la feuille de papier occulterait cette lumière.

√Čclaircir vos semis directs

Parce que les conditions des semis directs sont moins contr√īl√©es que pour les semis int√©rieurs, on s√®me g√©n√©ralement plus de graines que l’espacement final recherch√©. Parfois on fait des semis en poquets, d’autres fois on s√®me de fa√ßon plus rapproch√©e. Une r√®gle g√©n√©rale est d’√©claircir les plants √† mesure que les feuilles se touchent.

Si on √©claircit des plantules sem√©es en poquets, il est pr√©f√©rable de couper la partie a√©rienne des plantes en trop, car leurs racines sont probablement entrem√™l√©es. Arracher les plantes en trop pourrait endommager les racines des plants restants, et le risque d’endommagement augmente √† mesure que les plantes se d√©veloppent.

Si on a simplement semé les graines à une densité supérieure à la densité finale, on peut arracher délicatement les plants.

astuces

Astuce : au potager, pensez à manger les plants éclaircis

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai beaucoup de difficult√© √† tuer les b√©b√©s plants qui sont en surnombre au jardin. Il est important de ne pas trop sursemer, mais √©claircir est n√©cessaire si on veut √™tre certain d’avoir un jardin bien rempli. Pour moi, √©claircir est moins p√©nible lorsqu’il s’agit de faire mes premi√®res r√©coltes. Un avant-go√Ľt du plaisir d’avoir son potager!

Une grande part des pousses au potager sont comestibles!

Il y a les b√©b√©s carottes, mais il ne faut pas oublier que les fanes de plusieurs l√©gumes racines sont √©galement comestibles: radis, navet, chou-rave, betterave, rutabaga, ail et oignon. Quant aux l√©gumes verts, toutes les parties a√©riennes sont comestibles ¬ę¬†b√©b√©¬†¬Ľ: bette √† carde, √©pinard, salade, t√©tragone, sans oublier certaines micropousses telles que celles du ma√Įs, de la moutarde et du tournesol.

Attention: le feuillage des solanac√©es, lui, n’est pas comestible

Ce n’est pas la seule, il faut bien s√Ľr v√©rifier la comestibilit√© de toute plante avant de la consommer, mais il y a une grande exception: la famille des solanac√©es! Tomate, poivron, aubergine, cerise de terre, pomme de terre, ashwagandha, belladone… presque tous les feuillages de cette famille sont toxiques. Ce sont d’ailleurs des plantes qui ne se font pas beaucoup manger par les nuisibles, mais cela nous emp√™che de mettre les jeunes pousses √©claircies dans nos salades.

Biner

Le binage est recommandé durant toute la saison pour les cultures qui ne sont pas sous paillis. La fréquence idéale se situe autour de 10 à 15 jours. Si on utilise du paillage, on limitera le binage à la préparation de la terre avant le semis ou la transplantation.

Pailler

Si on vient de faire des semis directs, on ne peut pas imm√©diatement mettre du paillage. Le paillage agirait comme une barri√®re pour emp√™cher la plantule de trouver la lumi√®re du soleil et mourrait avant qu’on ait vu ses premiers cotyl√©dons. Emp√™cher la germination des mauvaises herbes est l’une des raisons de pailler. Il faut donc attendre que la plante ait ses premi√®res vraies feuilles avant de pailler. G√©n√©ralement, on enl√®ve compl√®tement le paillis des plates-bandes o√Ļ l’on fait des semis directs, car le paillis ralentit le r√©chauffement du sol au printemps.

En cas de sécheresse, ce qui est rare au printemps, le paillis aide cependant à garder la terre humide. On conserve alors un espacement de 5 à 10cm entre le semis et le paillis.

Protection des semis directs

Protection contre le froid

Faire des semis en d√©but de saison, ou m√™me un peu avant le moment id√©al, comporte un certain risque d√Ľ au froid.

Pour prot√©ger les plantes du froid, de nombreuses options s’offrent √† nous. Il est important que ces outils puissent √™tre retir√©s ou a√©r√©s rapidement lors des journ√©es chaudes, car la chaleur peut s’y accumuler et faire autant de dommages que le gel.

  • Utilisation de tunnels; ils peuvent √™tre constitu√©s de toiles transparentes ou de g√©otextiles qui laissent passer une grande partie de la lumi√®re
  • Utilisation de couvertures flottantes; si celles-ci sont l√©g√®res et que les plantes sont d√©j√† assez robustes, on peut simplement les d√©poser sur les plantes (sinon, on opte pour des tunnels)
  • Utilisation de couche froide, dont on peut soulever le couvercle lors des journ√©es chaudes
  • Utilisation de cloche; on voit souvent de magnifiques cloches de verre sur les photos, mais leur prix exorbitant fait qu’elles sont de plus en plus remplac√©es par des cloches en plastique (moins esth√©tiques et moins isolantes)
  • Utilisation de cloche maison faite √† partir d’un contenant de plastique dont on a retir√© le fond; pour les plantes plus grandes, un sac √† paillis transparent maintenu par des supports de bois

Le saviez-vous? Pour certaines plantes comme les solanac√©es, le froid endommage les plantes √† partir de 6¬įC

Bien qu’on parle de date de dernier gel, certaines plantes demandent encore plus de chaleur avant d’√™tre implant√©es au jardin

Certaines plantes exotiques, dont entre autres la populaire famille des solanac√©es, sont sensibles au froid bien au-dessus du point de cong√©lation. Ces plantes pourraient survivre √† une nuit fra√ģche, mais cette exposition va ralentir leur croissance. C’est pourquoi il vaut mieux attendre un peu avant de les transplanter ou alors pr√©voir des moyens de protection et surveiller la m√©t√©o.

Protection contre les nuisibles

Nos plantules sont tendres et délicieuses pour grand nombre de nuisibles, dont les limaces, mais aussi les petits rongeurs et les oiseaux.

  • Grillages au-dessus du sol; ceux-ci peuvent prot√©ger les bulbes √† l’automne, et les graines et les plantules au printemps
  • Bo√ģte de conserve dont le fond est perc√© autour des jeunes plants

Pour les insectes comme la mouche du chou, de la carotte et de l’oignon, et la chrysom√®le, on utilise g√©n√©ralement des tunnels en filet et en g√©otextile.

Pour aller plus loin dans votre planification des semis

semis intérieur multi-cellule en tourbe

L’article sur le semis int√©rieur rec√®le √©galement de bonnes astuces.

Choisir le meilleur emplacement pour vos cultures potagères

Les semis du jardinier paresseux: je recommande vivement ce livre de Larry Hodgson, il offre une section assez √©tendue de techniques et astuces pour tous types de semis, mais surtout il fournit pour 350 plantes une information d√©taill√©e sur les conditions optimales pour chaque diff√©rent semis. On a donc tr√®s rapidement acc√®s √† des informations telles que la date de semis en fonction de votre climat, la profondeur de semis, le temps et la temp√©rature de germination. Seul b√©mol, cet ouvrage n’indique pas la conservation de la capacit√© germinative au fil des ans.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page