lexique tisane et jardin

Scarification

La scarification est un traitement qui a pour objectif d’endommager le tégument (enveloppe externe) de la graine pour permettre à l’eau, nécessaire à la germination, de s’infiltrer.

La scarification n’est nécessaire que pour les graines qui ont des téguments épais et étanches à l’eau. Dans la nature, la scarification a lieu soit lorsque la graine est poussée par le vent sur de longues distances, soit lorsqu’elle passe par le tube digestif de certains animaux ou encore lorsque le tégument se décompose dans la terre.

Dans cet article, nous verrons les différentes méthodes de scarification habituellement pratiquées. Une fois la scarification faite, on effectue généralement un trempage de la graine dans l’eau tiède pendant 24 à 48 heures, puis on procède au semis.

Scarification mécanique

Par papier sablé

Cette méthode est adaptée aux petites graines. Il suffit de frotter les graines entre 2 feuilles de papier sablé. Normalement, 30 secondes de frottement sont bien suffisantes. On veut créer des fissures dans le tégument sans endommager l’embryon.

Pour les graines plus grosses, on peut également utiliser une lime ou une lime rotative.

Si vous avez plusieurs graines à scarifier, il est possible de mettre du papier sablé à l’intérieur d’une bouteille (côté rugueux à l’intérieur) et de bien brasser.

La plupart des graines ont des embryons de couleur claire qui permettent de voir l’orsqu’on a traversé le tégument.

Faire une entaille au couteau ou au coupe-ongle

Cette méthode fonctionne mieux avec les graines suffisamment grosses pour les tenir entre les doigts et les laisser dépasser pour utiliser un coupe-ongle ou un couteau.

Attention: on cherche à faire une entaille sur le pourtour de la graine; on doit éviter d’endommager l’embryon.

Scarification chimique

La scarification à l’acide sulfurique est très efficace et est utilisée fréquemment en jardinerie et par d’autres professionnels qui ont de grandes quantités de graines à scarifier. Peu utilisée par les particuliers, cette méthode est beaucoup plus complexe et dangereuse que les 2 précédentes. Si vous l’envisagez pour vos semis, je vous conseille de faire de plus amples recherches, voire de visionner des vidéos, pour être bien préparé et pouvoir la réaliser de façon sécuritaire. Ici, je ne vous donne que les grandes lignes pour que vous puissiez comprendre de quoi il s’agit.

Pour cette technique, on peut utiliser de l’acide chlorhydrique, de l’acide sulfurique et de l’acide nitrique. L’acide sulfurique est plus souvent utilisé; il est le plus puissant des trois, et est moins toxique que l’acide chlorhydrique et moins dispendieux que l’acide nitrique.

Voici les grandes étapes pour en comprendre le principe:

  • Ajoutez l’acide dans un contenant en verre avec des graines séchées (ne fermez pas hermétiquement le contenant);
  • Brassez bien les graines, ce qui accélère le processus (selon la graine, le processus prend de 10 à 60 minutes);
  • Neutralisez l’acide (pour pouvoir éliminer sécuritairement les déchets) avec du bicarbonate de soude ou des cendres de bois auxquels vous pouvez ensuite ajouter de l’eau. Attention: ajoutez de petites quantités de base et d’eau à la fois, car le mélange est très réactif (se met à mousser et prend beaucoup d’expansion);
  • Attendez que le mélange arrête de faire des bulles. À ce moment, il devrait être neutre et vous pouvez retirer les graines;
  • Rincez bien les graines;
  • Laissez tremper les graines 1 à 2 jours dans l’eau;

Pour votre bien …

Assurez-vous d’être dans un endroit bien ventilé… idéalement à l’extérieur

Assurez-vous que les graines soient bien sèches

L’acide sulfurique réagit avec l’eau et peut devenir très chaud. La chaleur peut détruire la viabilité des graines.

Ajoutez très graduellement la base et l’eau dans le mélange graines et acide

L’acide réagit fortement avec l’eau et la base. Le mélange se met à mousser et à prendre de l’expansion. S’il se répand à l’extérieur du contenant, il est déjà moins acide, mais il gagne tout de même à être neutralisé avec une base.

Ne laissez jamais de l’acide sulfurique en contact avec la peau ou d’autres muqueuses

L’acide sulfurique peut créer de graves brûlures.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page