Savoir créer un onguent à partir de macérations huileuses

Savoir créer un onguent à partir de macérations huileuses

5 janvier 2020 0 Par Audray Pepin

Pourquoi transformer ses macérations huileuses en onguent?

Il y a plusieurs raisons pour vouloir faire créer ses onguents et baumes à lèvres:

  • Adapter la consistance des onguents et baumes à lèvres, aux utilisations et contenants désirés;
  • Contrôler les ingrédients que l’on veut assimiler à travers notre peau.

Cet article vous donne les informations nécessaires pour inventer vos propres recettes et savoir les conserver.

Principes

Un onguent est un mélange huileux qu’on a rendu plus solide par l’ajout d’un épaississant. Dans un composé huileux, il peut y avoir des huiles, des beurres ou des macérations huileuses. La cire d’abeille est prisée comme épaississant, mais il y a d’autres solutions. Vous trouverez dans l’article sur la cire d’abeille les options (véganes, plus dures, plus brillantes, avec des points de fusion plus élevés (stabilité accrue à la chaleur intense), etc.).

Faire son onguent permet aussi d’ajouter des agents actifs. Ces ingrédients facultatifs sont utiles pour modifier ou améliorer une propriété du produit, par exemple changer la texture ou la couleur, la brillance, la conservation, la protection UVA et UVBl, etc. Vous trouverez l’information pour incorporer quelques agents actifs sains souvent inclus dans les produits maison.

Note : par définition, les onguents contrairement aux crèmes et aux lotions n’ont pas de composant aqueux, donc nous n’avons pas besoin d’émulsifiant. Parce qu’ils n’ont pas d’élément aqueux, ils respirent et pénètrent généralement moins, mais protègent mieux. On les utilise sur la peau irritée, brûlée, les plaies ouvertes, les piqures et sur les muqueuses sensibles comme les lèvres.

Étapes de fabrication d’un onguent

Bain-marie pour faire fondre la cire d'abeille
Exemple d’un bain-marie

  1. Mesurez les ingrédients;
  2. Versez le mélange de macérations avec de la cire d’abeille dans un cul-de-poule, qui sera déposé sur une casserole avec de l’eau bouillante pour constituer un bain-marie (voir “bons outils”);
  3. Attendez que la cire d’abeille soit fondue;
  4. Retirez du feu;
  5. (Facultatif) vérifiez la consistance de votre préparation (voir astuce);
  6. (facultatif) Attendez que le mélange refroidisse un peu pour ajouter les éléments actifs volatils.  Vous le verrez se solidifier sur les parois et devenir légèrement opaque.
  7. Versez le mélange encore chaud dans un/des pot(s) aseptisé(s);
  8. Identifiez vos préparations (ingrédients, date de préparation et de péremption. On peut généralement attribuer une durée de vie minimale de 3 mois à des onguents maison, mais cette durée peut varier (voir temps de conservation).

Note: vous trouverez dans l’article : Travailler avec la cire d’abeille les astuces suivantes:

  • Mesurer plus aisément des volumes de cire
  • Nettoyer les outils souillés par la cire d’abeille 

Astuces de fabrication

Vérifier la consistance d’une préparation chaude

Pour vérifier et ajuster la consistance qu’aura la préparation une fois refroidie, refroidissez une cuillerée pendant 1 minute au congélateur.  L’onguent est trop liquide ou trop mou à votre goût? Ajoutez de l’épaississant (cire d’abeille ou autre). Est-il  trop dur? Ajoutez des huiles liquides au mélange. Comme on met proportionnellement moins d’épaississant que de composés huileux, il est préférable de commencer avec une quantité minimale d’épaississant afin d’éviter la surproduction.

Une belle finition de vos baumes à lèvres

Lorsqu’il se refroidira, votre baume à lèvres va rapetisser et comme l’intérieur sera plus long à refroidir cela va créer un petit trou au milieu. Si vous préférez une petite bosse concave, laissez un centimètre de vide au premier remplissage, attendez qu’il se contracte pour remplir à ras bord le contenant.

L'onguent est verser dans les sticks
L’onguent est versé dans les sticks

Ingrédients pour la fabrication d’onguent

Proportion d’épaississant pour un onguent

On ajoute généralement entre 5 et 20 % de cire d’abeille aux onguents. Plus le pourcentage de cire sera grand, plus l’onguent sera solide. Pour une texture plus onctueuse, diminuez la quantité de cire d’abeille (6 à 10 %). Pour une utilisation en bâtonnet (12% à 20%). Notez que si la majorité de vos ingrédients huileux sont solides à température pièce (par exemple: beurre de karité [température de fusion 30 degrés Celsius], de cacao [température de fusion 34 degrés Celsius] ou si vous utilisez des épaississants plus durs que la cire d’abeille il faut conséquemment mettre moins d’épaississant. Référez-vous à l’astuce sur la vérification de la consistance ou aux indications du produit.

Pour les applications en bâton, par exemple baumes à lèvres ou onguent en stick, utilisez un pourcentage entre 12% et 20% de cire d’abeille.

Agent actifs (facultatifs)

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont obtenues par distillation, elles sont toutes volatiles à la chaleur. Veillez à les ajouter à la fin, quand le mélange commence à refroidir. À moins que vous ne vouliez parfumer votre maison. 🙂

Bien que certaines aient de merveilleuses odeurs qui contribueront au plaisir lors de l’application, ce sont plus que des parfums. Leurs principes actifs sont hyper concentrés. Ce n’est pas parce que vous consommez régulièrement une plante que son huile essentielle est sans danger. Lisez bien les restrictions d’application et les usages avant d’utiliser une huile essentielle.  Voici une liste non exhaustive de certaines huiles essentielles dermocaustiques: origan, sarriette, thym, cannelle.  Quelques autres dangers : les huiles essentielles d’agrume sont photosensibilisantes, enfin elles sont en majorité contre-indiquées pendant la grossesse. 1

Notez au passage que l’huile essentielle de calendule (Calendua officinalis) selon une étude 2 offre une bonne protection solaire (SPF15) lorsqu’utilisée à raison de 5% dans la formulation de crème.

Agent pour ralentir le rancissement des préparations

Prendre soin de vous…

Il ne faut pas utiliser des huiles ou macérations qui ont ranci ni des préparations qui en contiennent, car celles-ci sont désormais toxiques. 

Retarder le rancissement revient à prolonger la durée de vie de vos produits. Le choix des huiles a beaucoup d’influence sur la rapidité avec laquelle la préparation va rancir. Il est avantageux de préférer des huiles qui se conservent bien à température pièce. Il est toujours possible d’ajouter des agents actifs à cette fin, par exemple: de la vitamine E ou de l’extrait de pépin de pamplemousse. 

  • Extrait de pamplemousse (utilisation moins de 1% du produit final), il préviendra également la formation de champignons et de microbes;
  • La vitamine E, également en très petite quantité (5 gouttes par 100 ml), est tout à fait appropriée pour les soins de la peau, car elle est antioxydante et cicatrisante.

Agent pour une meilleure conservation

  • Teinture de benjoin (ne pas confondre avec l’huile essentielle). C’est également un antioxydant, fixateur de parfum, antibactérien, antiviral et antifongique 3;
  • Oléorésine de romarin (ne pas confondre avec l’huile essentielle). On l’ajoute en très faible quantité (2 à 5 ml dans 100ml d’onguent) afin de prolonger la vie des huiles de façon naturelle.

Protection solaire

Parce qu’il est plus courant de trouver une crème ou lotion avec protection solaire qu’un onguent, je vais détailler les agents actifs (oxyde de zinc, dioxyde de titane) dans l’article pour créer une crème. Sachez qu’il est possible de les ajouter par exemple à un bâton de baume à lèvre si vous avez tendance à faire des feux sauvages.

Sinon les huiles utilisées dans votre onguent peuvent avoir une influence positive sur la protection solaire qu’il procure. Selon les expérimentations de Chanchal Deep Kaur et Swarnlata Saraf 4, les huiles qui offrent la meilleure protection sont l’huile d’olive et de coco (FPS8). Viennent ensuite l’huile de ricin et l’huile d’amande (respectivement FPS 6 et 5), pour terminer avec un maigre FPS 2 pour l’huile de sésame. Toutes les sources ne donnent pas les mêmes valeurs de protection, je vous transmets celles-ci, car elles sont accompagnées du protocoles de test. Donc oui, c’est une bonne idée d’ajouter des huiles qui protègent un peu, mais il faut retenir que l’on n’obtient ainsi qu’une faible protection. C’est correct pour une crème de jour où l’on sera peu exposé au soleil. 

Temps de conservation et stockage

Le temps de conservation varie beaucoup d’un produit à l’autre. Voici les facteurs d’influence:

  • L’huile utilisée: on recherche des huiles qui se conservent longtemps à température pièce comme l’huile d’olive;
  • L’entreposage (au régfrigérateur à l’abri de la lumière est préférable);
  • Le contact à un grand volume d’air, si la bouteille est à moitié pleine elle rancira plus rapidement;
  • L’usage et la quantité de conservateurs;
  • La propreté, moins il y a de microorganismes présents lorsqu’on fait le produit, moins ils se reproduiront (un des avantages à aseptiser les bocaux et instruments utilisés pour fabriquer les produits). 

Dans de bonnes conditions, votre onguent se conservera plus d’un an. Pour des onguents 100% naturel, après ce temps, inspectez le produit (de façon olfactive et visuelle) avant l’utilisation.

Astuce pour augmenter la conservation de son onguent maison

Petit pot d'onguent
Petit pot d’onguent

Conservez la majorité de l’onguent au frigo et transférez une petite quantité dans un pot à température pièce

Le petit pot à température pièce aura une meilleure texture. Alors que le plus gros volume sera au frais et à l’abri des doigts ce qui augmentera sa conservation.

Aseptiser ses contenants et outils pour la fabrication des onguents

Moins il y aura de microorganismes nuisibles lors de la productions, moins ils se reproduiront par la suite!

Les bons outils

Les contenants

utilisation de contenant au verre opaque nécessaire si on utilise beaucoup d'huile essentielle
Exemple contenant en verre ambré

On recherche des contenants opaques afin de limiter l’exposition à la lumière et à l’air et ainsi augmenter la conservation du produit, si nécessaire.

Les onguents sont d’excellents candidats pour recycler les pots de crème, après les avoir aseptisés.

Attention: si vous utilisez de fortes quantités d’huiles essentielles dans votre onguent, celles-ci peuvent réagir avec les pots de plastique.

Cul-de-poule

Évitez l’aluminium pour toute transformation d’herboristerie sous l’effet de la chaleur. Je recommande la vitre pour contrôler le bouillonnement de l’eau.

La fabrication d’onguent autrement expliquée

Nous avons tous nos petites astuces et nous nous exprimons différemment. Parfois le fait de lire la même explication par un autre expert peut aider. Je vous transmet donc le lien vers l’article Faire son propre onguent de Christophe Bernard.

Références
  1. Turpide, M. (2015). L’aromathérapie huiles essentielles du Québec et du monde , application thérapeutiques. Otterburn Park : SANTÉ-ARÔME
  2. Mishra, AK., Mishra, A., Chattopadhyay, P. (2012). Assessment of In vitro Sun Protection Factor of Calendula Officinalis L. (Asteraceae) Essential Oil Formulation.J Young Pharm, 4 (1), 17-215
  3. Fortin, S. (2015). Cosmétiques NON toxiques. Montréal : LES ÉDITIONS LA PRESSE
  4. Kaur, CD., Saraf S. (2010). In vitro sun protection factor determination of herbal oils used in cosmetics. Pharmacognosy Res., 2 (1), 22-25
Partager l'article :